ACTUALITES

Une victoire au mental

 

Malmené pendant une grande partie de la rencontre par un CO plein de maîtrise, Brive a puisé au fond de ses ressources pour signer un incroyable succès après un essai d'Arnaud Mignardi ... à la 83ème minute.

Cantonnés dans leur moitié de terrain pendant toute la première mi-temps, les Corréziens ont eu toutes les peines du monde à déployer leur jeu pendant pendant ces 40 premières minutes. La faute à une touche défaillante, des ballons tombés et surtout une équipe castraise excellente dans l'occupation. Oui mais voilà, dominer n'est pas gagner et les visiteurs ne marqueront que deux maigres pénalités. La défense dans son ensemble permet à Brive de rester dans le match comme sur ce plaquage destructeur de Benito Masilevu sur Julien Caminati qui filait à l'essai. Mieux, Brive va même recoller juste avant le repos grâce à Gaëtan Germain sur pénalité pour l'une des rares incursions des Noir et Blanc dans le camp tarnais.

Si la première mi-temps ne laissera pas un grand souvenir dans l'Histoire du rugby, la deuxième va nous réserver bien plus d'émotions. D'abord car Brive va régler (un peu) ses problèmes en touche et investir d'avantage le camp tarnais. Le club corrézien va même repasser devant à l'heure de jeu après une touche bien captée et un groupé pénétrant d'école conclu derrière la ligne par Damien Jourdain (13-12). S'en suit un duel à distance entre Gaëtan Germain et Benjamin Urdapilleta et à deux minutes de la fin, le CABCL mène 16 à 15.

Le début d'une fin de match hitchcockienne. Castres multiplie les temps de jeu dans les vingt deux mètres adverses et tente tout pour arracher une victoire pas vraiment imméritée. La défense tient sous les vagues bleus mais deux placages manqués et Combezou file à l'essai (15-21). Urdapilleta prend son temps pour transformer et Brive se retrouve avec 5 points de retard à 50 secondes de la fin. Qu'importe, les Noir et Blanc ont déjà prouvé cette saison leurs ressources mentales et ils vont aller encore plus loin ce soir. Le renvoi mal négocié par le CO atterrit dans les mains brivistes. Le public pousse et les séquences s'enchainent. Impeccable de maîtrise le CABCL se démultiplie mais la défense castraise tient. Matthieu Ugalde trouve un intervalle mais se fait reprendre proche de l'en-but. Brive recule de 15 mètres mais va trouver la faille sur l'aile avec une dernière course victorieuse pour Arnaud Mignardi (20-21)...à la 83ème minute.

Au bout du pied de Gaëtan Germain, la transformation pour une improbable victoire... Impeccable dans l'exercice, le meilleur buteur du Top14 ne tremble pas et délivre tout le Stadium (23-22).

Bousculés et imprécis, les Brivistes n'ont pas signé leur succès le plus probant de l'année ce soir. Mais ce rejet de la défaite et les qualités mentales du groupe permettent néanmoins de remporter ce match important au bout du suspens.