ACTUALITES

Interview Xavier Ric : « Nous devons être unis et solidaires face à cette situation inédite »

 

Xavier, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur la situation du Top 14 suite à la réunion d’hier soir entre les différents acteurs du championnat ?
C’est une situation difficile et le plus important est de tout mettre en œuvre pour préserver au mieux la santé de tous. Nous devons faire preuve de solidarité et éviter d’être focalisés seulement sur nos propres intérêts dans ces moments-là.  Concernant la suite du Top 14, nous sommes clairement face à une situation inédite. Le monde du sport doit gérer une crise qu’il n’a jamais connue et il n’y a pas de précédents sur lesquels s’appuyer. Il faut à la fois préserver la santé de tous, respecter l’intégrité sportive de la compétition et limiter les pertes financières.  Aujourd’hui, compte tenu de la complexité du calendrier (Top14, Coupe d’Europe, XV de France) nous ne voyons pas comment il serait possible de reporter toutes les rencontres suspendues pendant un mois. Surtout, imaginons le scénario où le gouvernement prolongerait cette mesure après le 15 avril ou, pire, déciderait d’annuler toutes les rencontres sportives comme en Italie.  Nous ne pourrions pas aller au bout du championnat compte tenu des reports précédents. Il est quand même préférable que le Top 14 se termine sur le terrain et non au gré des règlements.   

On se dirige donc vers un huis clos au moins jusqu’au 15 avril…
Ce sont les Présidents et le comité Directeur de la LNR qui décideront lundi matin à Toulouse mais c’est une hypothèse de plus en plus probable en effet. À ce stade, le CA Brive est favorable à ce que les prochains matchs aient lieu aux dates initiales car cela permettrait la continuité sportive. L’incertitude qui entoure la reprise éventuelle du championnat après le 15 avril est trop importante.   

Y’a t-il des mesures prises concernant les entrainements et la circulation au stade ?
Oui, à partir de demain, tous les entrainements seront à huis clos jusqu’à nouvel ordre. Nous prenons également des mesures pour éviter au maximum les contacts venus de l’extérieur.  

Comment le CAB va t’il gérer cette fin de saison et les répercussions financières que cette crise va inévitablement engendrer ?
La plupart des entreprises du pays sont touchées et le CAB ne déroge pas à la règle. Quelle que soit l’option retenue, reports ou huis clos, les pertes seront importantes pour le club, il faut être transparent. Même si cet épisode ne remet pas en question notre stabilité financière, nous devrons nous serrer les coudes et travailler dur pour limiter ces pertes. Concernant le sportif, les joueurs seront confrontés quoi qu’il arrive, à une fin de saison inédite et nous devrons faire corps derrière eux. Nous veillerons également à ce que l’équité du championnat soit respectée si des mesures de confinement devaient être prises et affecter le bon déroulé de la compétition.   

Un dernier mot pour nos supporters ?
Nous avons bien entendu une pensée pour eux, qui sont déjà probablement impactés dans leur vie de tous les jours. Quel que soit le scénario retenu, nous reviendrons rapidement vers eux pour leur communiquer les informations nécessaires et les modalités d’organisation des rencontres. Enfin, nous allons mettre en place des actions afin de ne pas couper le contact entre les joueurs et le public, notamment via les réseaux sociaux.  

En tant que Directeur Général du club, j’aimerais appeler au rassemblement de toute la famille CAB. Dirigeants, staffs, joueurs, supporters et partenaires… nous devons être unis et solidaires. Nous n’avons pas de mécènes ni de milliardaires à la tête du club et nous devons jouer collectif pour faire face à un événement de cette ampleur.